vitrerie vincent porte garde corps parois credence en verre miroiterie charleroi namur brabant wallon mons

Type de verre

 

Ce procédé permet d’obtenir un verre aux faces parfaitement planes et parallèles. Disponible dans une large gamme d’épaisseurs

Ce type de verre constitue le produit de base universel du vitrage.
Le verre clair est le verre le plus basique qui soit.

Il est sans traitement, matière brute sortie de fabrication, et laisse apparaitre une tranche légèrement verte, couleur naturelle du verre.

 

C’est typiquement le verre qui servira à construire des assemblages ou recevoir des traitements en fonction des besoins des clients

 

Les variantes sont donc multiples, allant de l’épaisseur à la finition des bords et à son utilisation

 

disponible dans une large gamme
dans les secteurs de la construction, de la décoration, de l’automobile et de la haute technologie. Ce verre clair peut être transformé suivant une grande variété de techniques (rodage, bombage, trempe,…) et est par ailleurs aussi utilisé comme verre de base pour tout un ensemble de produits verriers, tels que :

miroirs et verres teintés, verre mat satiné
verre trempé et feuilleté, verre de sécurité
verres à couches : vitrages de contrôle solaire et vitrages isolants
double et triple vitrage

 

En matière de sécurité
Dans le cas d'une porte, d'un mobilier ou d'une décoration en verre, le verre employé doit être sécurisé et "non coupant".
Un verre standard se brise facilement.
Les verres employés sont de type trempé. En cas d'un choc violent le verre éclate en une multitude de petits morceaux dont la plupart ne sont absolument pas taillant.

Cette technique se fait par un procédé physique : la trempe thermique.
Le verre est chauffé à très haute température Jusqu'à 700°C puis instantanément refroidi pour redescendre rapidement à 300°C. Ce procédé altère ses propriétés mécanique et crée des tensions permanentes au ccœur du verre qui le rend jusqu'à 5 x plus résistant qu'un verre de base.

 

 

Le flottage : (années 1960)
Le verre en fusion est coulé sur un bain d'étain fondu.
Le principe est basé sur la différence de densité des deux matières qui permet à l'une de flotter sur l'autre (densité du verre 2,5 et de l'étain 7).
Sous l'effet de son propre poids, la glace se stabilise en une feuille continue aux faces planes.
Cette opération est réalisée sous une atmosphère réductrice pour éviter l'oxydation de l'étain.
Elle s'éloigne du four sur des rouleaux transporteurs vers l'étenderie.
A la sortie du four, on obtient une glace de 6m de large avec une surface sans défaut utilisable sans traitement ultérieur.
Le produit est appelé float-glass ou verre flotté.

 

2/3 - Enter your content here.

 

 

 

comparaison verre clair et verre extra clair sur fond de couleurs

Le verre clair

Ce verre est de type FLOAT ou verre flotté.
C’est le verre transparent qui sert de base pour être ensuite façonné sous différents aspects (extra clair, dépoli, teinté, sablé,...).
L’origine de son nom vient de son procédé de fabrication. À la sortie du four le verre flotte littéralement sur de l’étain pour obtenir une surface égale parfaitement lisse. Il est facilement reconnaissable par ses tranches vertes dues à la présence d'oxyde de fer car la couleur d’origine du verre est bien le vert. Ce verre est disponible en 2, 3, 4, 5, 6, 8, 10, 12, 15 et 19 mm.

Le verre extra clair

Conçu à partir du verre flotté on soustrait dragstiquement sa teneur en oxyde de fer, responsable de l'aspect verdâtre du verre. Sa couleur matériellement neutre renforce la transmission lumineuse. Le verre« disparaît » au profit de sa transparence plus élevée que le verre clair. Ses tranches sont bleutées. Grâce à ses propriétés esthétiques et son rendu parfait pour les couleurs, ce type de verre est de plus en plus utilisé pour l’élaboration de cloisons, de gardes-corps, de parois de douche (en version dépoli) et de portes en verre épurée absolument transparente appréciées pour leurs chants. Ce verre n'est pas anti reflet.

 

Verre (translucide) dépoli à l’acide

Ce verre aux multiples aspects est qualifié de translucide par certains et d’autres lui confèrent un aspect de mate ou satiné.
Souvent et malencontreusement confondu à du verre opaque (par définition, ce qui est opaque ne laisse absolument pas passer la lumière !), le verre dépoli à l’acide a des propriétés translucides. C’est à-dire qu’il diffuse une grande partie de la lumière mais ne permet pas de distinguer les formes à travers. Les objets sont complètement flous, les couleurs sont altérées voire confondues.

Son aspect est obtenu par un traitement à l’acide fluorhydrique sur l’une des faces.
Le verre dépoli à l’acide a de nombreux avantages par rapport à un verre sablé : Sa finition est remarquablement lisse et homogène. Il est plus facile à nettoyer que du verre sablé qui est plus rugueux au touché. Le verre dépoli est très doux et a également un effet satiné, raison pour laquelle certains le nomment verre satiné.
L’inconvénient est que le coût peut devenir élevé dans le cas d’un dépolissage partiel afin d'obtenir une verre décoratif. Il est plus intéressant de traiter un verre par sablage.

 

 

 

Comparaison  entre un verre clair et un verre extra-clair sur fond de couleursComparaison entre un verre clair (à gauche) et un verre extra-clair (à droite).

Le verre clair

Ce verre est de type FLOAT ou verre flotté.
C’est le verre transparent qui sert de base pour être ensuite façonné sous différents aspects (extra clair, dépoli, teinté, sablé,...).
L’origine de son nom vient de son procédé de fabrication. À la sortie du four le verre flotte littéralement sur de l’étain pour obtenir une surface égale parfaitement lisse. Il est facilement reconnaissable par ses tranches vertes dues à la présence d'oxyde de fer car la couleur d’origine du verre est bien le vert. Ce verre est disponible en 2, 3, 4, 5, 6, 8, 10, 12, 15 et 19 mm.

Le verre extra clair

Conçu à partir du verre flotté on soustrait dragstiquement sa teneur en oxyde de fer, responsable de l'aspect verdâtre du verre. Sa couleur matériellement neutre renforce la transmission lumineuse. Le verre« disparaît » au profit de sa transparence plus élevée que le verre clair. Ses tranches sont bleutées. Grâce à ses propriétés esthétiques et son rendu parfait pour les couleurs, ce type de verre est de plus en plus utilisé pour l’élaboration de cloisons, de gardes-corps, de parois de douche (en version dépoli) et de portes en verre épurée absolument transparente appréciées pour leurs chants. Ce verre n'est pas anti reflet.

 

Verre (translucide) dépoli à l’acide

Ce verre aux multiples aspects est qualifié de translucide par certains et d’autres lui confèrent un aspect de mate ou satiné.
Souvent et malencontreusement confondu à du verre opaque (par définition, ce qui est opaque ne laisse absolument pas passer la lumière !), le verre dépoli à l’acide a des propriétés translucides. C’est à-dire qu’il diffuse une grande partie de la lumière mais ne permet pas de distinguer les formes à travers. Les objets sont complètement flous, les couleurs sont altérées voire confondues.

Son aspect est obtenu par un traitement à l’acide fluorhydrique sur l’une des faces.
Le verre dépoli à l’acide a de nombreux avantages par rapport à un verre sablé : Sa finition est remarquablement lisse et homogène. Il est plus facile à nettoyer que du verre sablé qui est plus rugueux au touché. Le verre dépoli est très doux et a également un effet satiné, raison pour laquelle certains le nomment verre satiné.
L’inconvénient est que le coût peut devenir élevé dans le cas d’un dépolissage partiel afin d'obtenir une verre décoratif. Il est plus intéressant de traiter un verre par sablage.

Verre extra clair dépoli à l’acide

Le verre est plus lumineux, plus blanc à la lumière, la brillance est perçue en profondeur. Les tranches également plus blanches.

Le verre sablé

Le verre clair ou flotté est traité par un dépolissage qui se fait par la projection d'un abrasif (généralement du sable) sur la surface totale ou partielle du verre. On obtient du verre un aspect satiné qui diffuse la lumière sans que l’on puisse voir à travers. Le verre est légèrement granuleux au touché.
Le sablage partiel permet de créer des motifs, un lettrage sans limite. On utilise un gabarit qui sert de modèle (sablé sur n verre clair) ou de négatif (par transparence sur un verre sablé).

Le verre gris

Le verre gris est obtenu à partir d’un verre flotté (verre de base) avec un ajout d’oxydes métalliques à base de Nickel lors de la trempe.
Ce qui fait que le verre est directement teinté dans la masse. La teinte est homogène sur toute la surface du verre. Les tranches polies sont très foncés proches du noir.

Le verre gris satiné

C’est un verre gris teinté dans la masse qui est par la suite dépoli à l’acide.
Verre imprimé
L’impression se fait sur le verre. Ce n’est pas un film imprimé qui est collé par la suite sur le verre ou une feuiile imprimée insérée entre 2 verres. Un verre de type FLOAT trempé dont une face est imprimée en utilisant des encres céramiques. N’importe quel motif peut être directement imprimés.
Le face imprimée est également résistante aux rayures.

Nos portes en verre sont fabriquées avec du verre de 10 mm, voir du 12 mm pour les portes au-delà de 2,80 m en hauteur afin de garantir une bonne robustesse car au-delà de cette hauteur le verre de 10 mm a tendance à fléchir.
Certains fabricants proposent des modèles de porte en 8 mm mais nous n’utilisons pas cette dimension car la porte risque d’être plus délicate à manipuler.

 

Information portes K2

Information(s) complémentaire(s) pour :

Invalid Input

Que voulez-vous savoir ?

Indiquez votre nom :)

Indiquez votre prénom :)

Peut-être que vous avez oublié le "@"

Indiquez un numéro svp

 

TEst page